Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. Envoyer

Fabriquer la vie


Où va la biologie de synthèse?

Bernadette Bensaude-Vincent, Dorothée Benoit-Browaeys


Fabriquer la vie - Bernadette Bensaude-Vincent, Dorothée Benoit-Browaeys

 

Au slogan des nanotechnologies : « manipuler les atomes », répond maintenant un projet encore plus ambitieux : « fabriquer du vivant ».

Après que la biologie moléculaire a permis de déchiffrer le code génétique et d’analyser les programmes génétiques, on envisage désormais de les réécrire pour obtenir des organismes « à façon ». Le projet fait rêver et stimule l’imagination des pionniers de la biologie de synthèse. Ils promettent de transformer le charbon en méthane grâce à des bactéries reprogrammées, de ressusciter les mammouths et pourquoi pas les humains… Après les industries mécaniques et les industries chimiques, verrons-nous un nouvel âge industriel, celui des machines biologiques ?

Ces promesses sont-elles crédibles ? Et si tel est le cas, que dire des dangers de ces nouvelles technologies et comment en maîtriser les risques ? Cette biologie est-elle bien conforme à nos valeurs culturelles et éthiques et est-ce celle que nous souhaitons pour notre société ?

 

 

Ecoutez l'interview de Bernadette BENSAUDE-VINCENT

 

Durée: 46 mn 45 s

 

Vous pouvez télécharger ici  le mp3 pour l'écouter sur votre baladeur


Bernadette Bensaude-Vincent est professeure de philosophie des sciences et des techniques à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, membre de l’Institut universitaire de France et de l’Académie des technologies. Elle est présidente de Vivagora.

Dorothée Benoit-Browaeys est journaliste scientifique et déléguée générale de VivAgora, association pour l’engagement citoyen dans la gouvernance des technologies.

 

Découvrez l'association VIVAGORA

Vivagora est une plate-forme de veille, d’information et de concertation pour une contribution citoyenne aux choix scientifiques et techniques. Elle propose des outils pour accompagner les parties-prenantes (industriels, associations, institutions de recherche, responsables politiques) dans leurs démarches de dialogue.