Les objets de l'univers

 

STEPHANIE GODIER


Portrait d’une communicatrice en vogue

Astrophysicienne, Docteur en Sciences de l’Univers, spécialiste de la physique solaire, enseignante, pédagogue accomplie, consultante, passionnée par les astres et le ciel, Stéphanie Godier dirige aujourd’hui l’association Recherche et  Avenir de Cannes, qu’elle a participé à créer en 2005 et présidé jusqu’en 2009. Elle contribue ainsi à la Valorisation de la Recherche et aide à l’Insertion des diplômés en sciences, en partenariat avec les Universités de Nice- Sophia-Antipolis et du Sud-Toulon-Var.

 

 

Elle est aussi la Présidente du Club d’Astronomie Copernic de Fréjus-Saint-Raphaël et Vice-Présidente de l’association d’animation scientifique PSTJ – Provence Science Technique Jeunesse. Elle est mise à l’honneur le 8 mars 2010 pour la Journée de la Femme à la Mairie de Nice par le Ministre-Maire Christian Estrosi et son adjointe déléguée à la Recherche, Véronique Paquis.

De la plus petite planète aux grandes étendues de l’Univers, de la salle de classe au plateau de télévision, en passant par les laboratoires de Recherche, elle crée une dynamique à sa manière afin de partager ses connaissances, à la fois dans le domaine de l’espace mais aussi de la pédagogie. Son idéal : donner vie à ce qu’elle nous raconte afin que chacun puisse appréhender le monde qui l’entoure.

Elle anime fréquemment des conférences sur le thème de l’Astronomie et de la Physique Fondamentale tout en ayant soin dans son discours de permettre à chacun de s’approprier la nature. Elle enseigne les sciences depuis 1989.

 

Lien vers le blog de Stéphanie Godier

Lien vers l'association Recherche et Avenir

 

Les objets de l'Univers

Au cours de cet entretien, elle nous dresse un rapide portrait des objets qui peuplent notre univers,  des gigantesques amas de galaxies à notre système solaire et évoque les exoplanètes, les possibilités de vie au-delà de la Terre et les programmes de recherche en cours.


Pour écouter l'interview, cliquez sur la flèche

Durée 32 mn


 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Vous pouvez télécharger ici  le mp3 pour l'écouter sur votre baladeur

 

 

Photo de Stéphanie Godier

 

Les réponses de Stéphanie GODIER aux questions de Chasseurs d'Horizons

 

-          Quel est votre point de vue sur la vulgarisation scientifique. Est-elle souhaitable, utile, viable ?

La vulgarisation scientifique ou médiation scientifique est une démarche essentielle : nous vivons dans une société ou la science tend à être prédominante devant les autres matières : dans le quotidien des personnes, dans la valorisation d’un pays, dans l’interprétation du monde. Chacun d’entre nous doit pouvoir comprendre de quoi on parle quand on parle de science sans pour autant avoir suivi un cursus scientifique.

En dehors de la connaissance ou de la compréhension, la science est aussi attractive par ses mystères et ses révélations.

 

-          Un  débat citoyen sur les implications des découvertes scientifiques est-il souhaitable ?

Le débat citoyen est bien entendu souhaitable et en même temps, il est bien difficile de se prononcer sur un domaine quand on n’en est pas spécialiste, c’est vrai dans tous les domaines. Il y a donc d’après moi des confusions à éviter.

Le débat citoyen doit permettre de s’informer et d’échanger sur tout type de découvertes scientifiques, mais il est insuffisant pour trancher des questions.

 

-          Doit-on  « penser » la science et si oui, à qui incombe ce rôle ?

Je ne sais pas ce que veut dire « penser » la science. Il me paraît bien difficile d’imaginer une entité qui décide des directions à prendre pour innover ou ‘découvrir’. Ce qui oriente les scientifiques et les laboratoires, ce sont la réponse à des besoins ou la découverte qui invite à aller plus loin dans une direction.

Le débat de l’éthique en science s’adresse plutôt aux décideurs qui valident des autorisations, des mises sur le marché, qui financent des projets. A partir du moment où une recherche est financée, elle est considérée comme recevable et bonne pour être validée.

 

-          Peut-il exister des rapports entre sciences et philosophie et entre sciences et religions ?

Il existe bien entendu des rapports entre sciences et philosophie, la Science et la Philosophie n’était d’ailleurs pas distincts avant Kant. La Philosophie a été associée au monde de l’esprit – de la réflexion – et la science au monde matériel. On s’aperçoit aujourd’hui que cette séparation est pénalisante et qu’elle a participé par une extrême spécialisation, à sectoriser la science.

Le rapport entre sciences et religions est moins net, je parlerai plutôt de deux approches complémentaires pour interpréter le monde. La Science ne se prononce pas sur les domaines qu’elle ne sait pas investiguer, notamment ceux de la foi ou de l’âme. Tandis que la Religion n’intervient pas non plus dans la démarche scientifique et ne se positionne pas sur les nouvelles découvertes.

 

-          Quelle est la découverte à venir que vous appelez de vos vœux ?

La découverte à venir que j’appelle de mes vœux, dans le domaine qui est le mien, c’est celui de la découverte d’une vie, au moins bactérienne, actuelle ou ancienne, sur une autre planète que la Terre, sur Mars, sur Titan, sur Europe, sur Encelade, ou sur une exoplanète…

 

-          Votre citation préférée ?

C’est le titre de ma dernière conférence : « Du chaos naît une étoile… ». Cette citation résume à la fois ce qu’est notre Univers, et ce que nous sommes.

Des poussières d’étoiles, naît la vie… avec elle, la beauté, la pensée, la profondeur…

Tout y est.

 

-          Votre auteur favori ou « maître à penser » ?

Rien à voir avec la science, Molière pour son analyse encore moderne, si juste et si finement mise en scène de ses contemporains. Plus récent et pour les mêmes raisons, Boris Cyrulnik.

 

-          Si vous deviez choisir Un livre...

Et bien, celui qui m’a donné une vision ‘profonde’ de la physique, c’est le livre du Physicien Laurent Nottale de l’Observatoire de Paris Meudon : la Relativité dans tous ses états. La première partie de son ouvrage présente les principes fondamentaux de la Physique, de la Physique d’Aristote jusqu’à la Physique Quantique avec une compréhension des phénomènes et une pédagogie inégalées.

 

-          Votre site web préféré

Je n’ai pas vraiment de site web préféré, néanmoins je peux indiquer 3 sites que je consulte à l’occasion parce que bien faits, et régulièrement enrichis :

Le site de l’Observatoire de Paris Meudon sur les exoplanètes :

http://media4.obspm.fr/exoplanetes/index.html

Le site d’Olivier Esslinger, Docteur en Astrophysique, sur les fondamentaux de l’Astronomie et de l’Astrophysique :

http://www.astronomes.com/pages/olivier_esslinger_fr.html

Le site de Jean-Pierre Martin sur l’actualité et les événements du type Salon et Conférences :

http://www.planetastronomy.com/

 

-          Quelle est votre vision du futur ?

Je n’ai pas vraiment de pronostic à faire. Les sociétés évoluent en fonction de nombreux critères et selon des priorités à la fois gouvernementales et collectives. Au fur et à mesure du temps qui passe, chaque individu se prépare à passer le relais avec ce que la vie lui a appris. Quand on apprend/comprend peu, on transmet peu… J’ose espérer que nous allons dans le bon sens malgré les difficultés et les erreurs…

 

-          Pouvez-vous nous proposer un choix sélectif d'ouvrages de vulgarisation dans votre domaine et dans d'autres qui vous tiennent à cœur.

 

Quatre ouvrages à vous conseiller, deux pour le grand public, deux pour les publics avertis :

-          Cosmos l’Univers des étoiles de Baumann/Hopkins/Nolletti/Soluri (chez Gründ)

-          L’Univers une exploration de l’infini de Serge Brunier (chez Bordas)

-          La Relativité dans tous ses états de Laurent Nottale (chez Pluriel)

-          Lumières d’étoiles de André Brahic et Isabelle Grenier (chez Odile Jacob)

 

 

affiche de la conférence

 

Stéphanie GODIER propose entre autre, en compagnie de Maria-Eugenia MAFFI, une rencontre inédite  Cosmos et Violoncelle.

Une conférence qui invite au voyage et à la découverte de l’Univers,

Une page de musique associée à chaque thème cosmique,

Une rencontre inédite entre deux Univers : le cosmos et le violoncelle.

Il s’agit d’un côté de l’Univers présenté par S.Godier, la conférencière, et des pages de musique arrangées pour violoncelle seul et joués par M.E.Maffi, la musicienne. Si l’une laisse la place à l’autre alternativement tout au long de la conférence, ne laissant que les images s’exprimer au gré des notes, la voix et le son du violoncelle se mêlent avec délicatesse pendant l’introduction et la conclusion.

Le voyage inter-galactique auquel nous invite ce duo rend compte de l’immensité des galaxies et de la multiplicité des étoiles.

L’émotion musicale transmise par le violoncelle évolue crescendo avec la musique de Fréderic Chopin, Georg Friedrich Haendel, Benedetto Marcello, Johann Christian Bach, Wolfgang Amadeus Mozart, Edward Elgar …, et nous accompagne au gré de la découverte des objets célestes, trous noirs, nébuleuses, planètes, exoplanètes et comètes, symboles d’une vie extraterrestre longtemps cherchée, qui nourrit l’espoir d’une rencontre nouvelle.

La musique est au cœur des étoiles.