Science et…

…société, conscience, sens, éthique, citoyenneté,  philosophie, culture.

 

Un dialogue science-société est-il possible ?

Est-il souhaitable ?

La science doit-elle être une affaire de spécialistes ?

Une culture scientifique est-elle utile ?

La science doit-elle se poser des questions d’éthique ?

Le progrès des connaissances, l’innovation ont-ils un sens ? Doivent-ils faire l’objet de débats ?

 

 

C’est l’objet de la thématique "science et…" qui constitue un des quatre piliers de l’émission.

L'avènement des TIC, accès accru à l'information qu'il permet, impacts environnementaux du progrès scientifique et technologique, prise de conscience du problème écologique, essor des ONG; tous ces éléments amènent des citoyens à s'interroger, réfléchir, demander des comptes.

La société civile a-t-elle les moyens et l'envie profonde de participer au débat ?

Quel est le rôle des scientifiques ? Comment perçoivent-il cet échange ?

Un véritable dialogue entre la science et la société est-il envisageable, souhaitable et quelles sont les conditions de sa réussite ?



Voici quelques éléments de réponse:


Claudie Haigneré
Présidente d'Universcience
« Plaidoyer pour réconcilier les sciences et la culture ».


« Dans les choix de société qui sont devant nous, la culture scientifique est l'ingrédient indispensable à l'intelligence collective. Plus largement, si nous voulons, aux yeux des générations futures, assumer nos responsabilités d'aujourd'hui, le partage de la culture scientifique est un impératif. »


Diffuser la science et la recherche dans la société
Par Jean-Michel Cornu

http://prospectic.fing.org/news/diffuser-la-science-et-la-recherche-dans-la-societe

« Permettre un véritable débat sur les enjeux de la science et des technologies pour la société nécessite une acculturation des citoyens afin qu'ils comprennent les possibilités offertes par la science mais aussi le mode de production des savoirs et la culture scientifique. On pourrait rétorquer que former le grand public à toutes les subtilités des sciences et techniques est impossible et qu'il faut déléguer ce débat aux experts, mais ce serait confondre deux types de connaissances : celle qui permet de comprendre les grands enjeux et celle qui permet de reproduire les expériences et d'en créer de nouvelles. »

« La diffusion des connaissances scientifiques et techniques, y compris les résultats les plus récents de la recherche, est très certainement la condition première pour permettre un véritable débat collectif sur les choix de société. »

Jean-Pierre Luminet
Astrophysicien, directeur de recherche au CNRS et à l'observatoire de Paris-Meudon.

« Une certaine formation scientifique est indispensable, aussi bien pour les dirigeants que pour le grand public.  Faire acquérir cette formation au plus grand nombre n'est pas chose facile.
Ceux qui savent effectivement servir de trait d'union entre le savoir scientifique spécialisé et le public accomplissent une tâche qui est nécessaire, non seulement pour le bien-être de l'humanité, mais simplement pour sa survie. »


Impliquer les citoyens dans la recherche
Par Jean-Michel Cornu

http://prospectic.fing.org/news/impliquer-les-citoyens-dans-la-recherche

« Une société qui avance est une société où la recherche permet d'augmenter les connaissances, où l'industrie permet de les mettre en œuvre, où les politiques ont la capacité d'opérer des choix et de sélectionner des priorités... en y impliquant le plus largement possible la société elle-même. Une société saine est une société qui permet à ses acteurs, politiques mais également citoyens, de comprendre les enjeux et les possibilités ouvertes par les nouvelles connaissances. Il nous reste encore du chemin à faire dans ce sens. »


Extraits de l'Edito de Dominique WOLTON, Directeur des l'Institut des sciences de la communication du CNRS
(Journal du CNRS N° 231 – Avril 2009)

« Les scientifiques doivent apprendre à communiquer et à faire des allers-retours avec la société pour trois raisons.
Répondre aux demandes dont ils sont l'objet.
Expliquer les résultats des recherches scientifiques et technologiques.
Préserver néanmoins leur autonomie de travail.
C'est donc tout le rapport science-société qui a changé en 50 ans, obligeant à négocier avec les différents partenaires scientifiques, politiques, médiatiques, économiques  de la recherche. »

 

« Plaidoyer pour réconcilier les sciences et la culture ».

« Dans les choix de société qui sont devant nous, la culture scientifique est l'ingrédient indispensable à l'intelligence collective. Plus largement, si nous voulons, aux yeux des générations futures, assumer nos responsabilités d'aujourd'hui, le partage de la culture scientifique est un impératif. »


Diffuser la science et la recherche dans la société
Par Jean-Michel Cornu

http://prospectic.fing.org/cgi-bin/display_news.pl?site_id=prospectic&n...

« Permettre un véritable débat sur les enjeux de la science et des technologies pour la société nécessite une acculturation des citoyens afin qu'ils comprennent les possibilités offertes par la science mais aussi le mode de production des savoirs et la culture scientifique. On pourrait rétorquer que former le grand public à toutes les subtilités des sciences et techniques est impossible et qu'il faut déléguer ce débat aux experts, mais ce serait confondre deux types de connaissances : celle qui permet de comprendre les grands enjeux et celle qui permet de reproduire les expériences et d'en créer de nouvelles. »

« La diffusion des connaissances scientifiques et techniques, y compris les résultats les plus récents de la recherche, est très certainement la condition première pour permettre un véritable débat collectif sur les choix de société. »

Jean-Pierre Luminet
Astrophysicien, directeur de recherche au CNRS et à l'observatoire de Paris-Meudon.

« Une certaine formation scientifique est indispensable, aussi bien pour les dirigeants que pour le grand public.  Faire acquérir cette formation au plus grand nombre n'est pas chose facile.
Ceux qui savent effectivement servir de trait d'union entre le savoir scientifique spécialisé et le public accomplissent une tâche qui est nécessaire, non seulement pour le bien-être de l'humanité, mais simplement pour sa survie. »


Impliquer les citoyens dans la recherche
Par Jean-Michel Cornu

http://prospectic.fing.org/cgi-bin/display_news.pl?site_id=prospectic&n...

« Une société qui avance est une société où la recherche permet d'augmenter les connaissances, où l'industrie permet de les mettre en œuvre, où les politiques ont la capacité d'opérer des choix et de sélectionner des priorités... en y impliquant le plus largement possible la société elle-même. Une société saine est une société qui permet à ses acteurs, politiques mais également citoyens, de comprendre les enjeux et les possibilités ouvertes par les nouvelles connaissances. Il nous reste encore du chemin à faire dans ce sens. »


Extraits de l'Edito de Dominique WOLTON, Directeur des l'Institut des sciences de la communication du CNRS
(Journal du CNRS N° 231 – Avril 2009)

« Les scientifiques doivent apprendre à communiquer et à faire des allers-retours avec la société pour trois raisons.
Répondre aux demandes dont ils sont l'objet.
Expliquer les résultats des recherches scientifiques et technologiques.
Préserver néanmoins leur autonomie de travail.
C'est donc tout le rapport science-société qui a changé en 50 ans, obligeant à négocier avec les différents partenaires scientifiques, politiques, médiatiques, économiques  de la recherche. »